Jürgen Zwingel, sans titre #1 série Tour, 2011, courtesy Galerie BinomeJürgen Zwingel, sans titre #1 série Tour, 2011, courtesy Galerie Binome

Huis clos

solo show

01/09 - 01/10/11

Le photographe Jürgen Zwingel signe l’exposition de rentrée de la Galerie binome. Huis clos présente ses derniers travaux sur les liens que nous entretenons avec notre lit, refuge de l’intime. Huis clos revisite également la série Vanitas, dans une version inédite, développée sur des blocs de métacrylathe.

L’espace lit est le sujet des séries Tour et Chambre. Socle de l’intimité, témoin privilégié de la moitié de notre vie, le lit transpire nos états d’âmes : angoisses de nourrissons, rêves d’enfants, cauchemars, fantasmes. Havre de paix et lit de repos, espace de distraction et de réflexion, lieu solitaire et de jouissances partagées, place secrète, champ de bataille des tourmentes, lit de mort… autant de scènes en huis clos dont le photographe se fait ici l’écho. Chaque tableau photographique réalise un tête à tête avec des souvenirs d’enfance, notre héritage religieux ou le poids de l’histoire.

En 2009, Jürgen Zwingel revisite le thème classique des vanités dans une oeuvre multimédia, 77 secondes, exaltation intime et incantatoire d’une jeune femme en 300 photographies, portée par la musique originale de Sue Shea & Gregg. En parallèle, il réalise la série photographique Vanitas. Récemment, il développe cette même série sur des pavés de métacrylathe. Dans l’épaisseur de la matière, l’image fixe gagne une étonnante profondeur, forme de troisième dimension. Le jeux des tranches de ces parallépipèdes multiplie les angles de vue, de l’image double, à la disparition totale du sujet. De superbes objets de vanités…